Pour tout renseignement sur Cadre de Ville, vous pouvez téléphoner au 01 40 26 14 66.

A l'usage unique de

Copyright 2004-2019 Cadre de Ville
Diffusion restreinte
25 mars 2019

Montbéliard / Sochaux : l'avenir des terrains PSA en question

Tandis que le constructeur automobile prépare le compactage de son site industriel historique, l'agglomération ldu Pays de Montbéliard cherche une équipe d'urbanistes pour penser l'après. Une cinquantaine d'hectares seraient concernés à la frontière de Montbéliard et Sochaux.

PSA est à Montbéliard et Sochaux ce que Michelin est à Clermont et Montferrand : le symbole d'une puissance industrielle historique, aujourd'hui en pleine réinterrogation, et ajoutant aux enjeux économiques et urbains une dimensions patrimoniale et sentimentale.

Depuis 2013, l'entreprise prépare la modernisation de ses emprises : véhicules logistiques auto-conduits, nouveau bâtiment de montage, nouvelle ligne de presse, robots collaboratifs... Quelques 200 millions d'euros vont être investis dans le projet industriel, qui induira également le repli des fonctions productives sur une partie du site.

Appel aux urbanistes

Soit quelques 55 hectares promis à passer à l'état de friche d'ici à 2022. Les parties Nord et Sud-Est, réparties sur les communes Montbéliard, Sochaux et Exincourt, sont concernées. Leur avenir sera étudié par une équipe d'urbanistes, en cours de consultation. Les questions sont nombreuses et stratégiques : montage économique, démolitions à prévoir, potentiel immobilier, investissements nécessaires, positionnement de la collectivité, le tout à cristalliser dans un schéma d'aménagement pré-opérationnel. 

Périmètres des emprises PSA - doc Pays de MontbéliardMontbéliard Sochaux site PSA

La programmation, cependant, semble fléchée vers de l'activité économique. La collectivité, son aménageur (la SPL Territoire 25) et le groupe PSA avaient déjà travaillé de concert en ce sens en 2013 : la puissance publique s'était ainsi rendue propriétaire de 26 hectares, dont 11 ont servi à accueillir une zone d'implantation pour les fournisseurs (ZIF) du constructeur, et 15 ayant vocation à accueillir d'autres activités économiques. Les emprises PSA sud, même si elles n'appartiendront sans doute plus au groupe d'ici quelques années, pourraient donc tout même fonctionner en synergie avec l'industriel. 

Date limite de réponse : 19 avril 2019

Télécharger l'avis d'appel public à la concurrence en intégralité