Pour tout renseignement sur Cadre de Ville, vous pouvez téléphoner au 01 40 26 14 66.

A l'usage unique de

Copyright 2004-2019 Cadre de Ville
Diffusion restreinte
26 août 2019

Les Entretiens du Cadre de Ville 2019 - Anne-Sophie PERRISSIN-FABERT, Directrice de l'Alliance HQE-GBC

"Nous nous sommes fixés pour objectif de rendre possible une analyse du cycle de vie à l’échelle du quartier", explique la directrice de l'association reconnue d'utilité publique, Anne-Sophie Perrissin-Fabert. L'Alliance HQE-GBC mène notamment les travaux HQE Performance et possède et gère la Base INIES, qui met à disposition des professionnels et éditeurs de logiciel les déclarations environnementales et sanitaires des produits, équipements et services, qui viennent nourrir les ACV des bâtiments - et bientôt elle l'espère, des quartiers. L'Alliance estime que "la clé de voûte opérationnelle" est "le management de projet" - et sa certification HQE Aménagement entend répondre à cet objectif.

ASPF BD.jpg

Cadre de Ville : Comment surmonter les défis de la ville de demain et notamment l'adaptation au changement climatique ?
Anne-Sophie Perrissin-Fabert : Surmonter les défis de la ville de demain, c’est réussir une cité neutre en carbone qui respecte l’environnement et apporte la qualité de vie attendue par ses habitants. Mais il faut prendre conscience que cette ville où nous vivrons demain, c’est aujourd’hui que nous la concevons. Dès lors, tous les projets doivent impérativement s’inscrire dès à présent dans une trajectoire 2°C pour respecter l’Accord de Paris. Dans ce défi, le secteur du bâtiment est identifié comme stratégique : s’il représente une part importante de nos émissions, il a aussi la capacité de les réduire dans un délai relativement court par rapport aux secteurs de l’énergie et des transports.

Tout en poursuivant les efforts pour atténuer les émissions de GES, il est également important que l’adaptation au changement climatique prenne toute sa place dans les agendas des professionnels du cadre bâti. Ce changement climatique n’est plus une idée, mais une réalité vécue par chacun d’entre nous : canicules, modification des traits de côte, stress hydrique, démultiplication des zones concernées par le retrait-gonflement des argiles... Cette adaptation, et plus largement la résilience des villes, est aussi un enjeu important d’atténuation. En effet, chaque catastrophe (incendies, pics de consommation énergétique lié à une climatisation anarchique…) se traduit par un surplus d’émissions que nous ne pouvons plus nous permettre.

C’est pourquoi nous militons pour des démarches globales et une approche systémique comme HQE. C’est la clé pour trouver les bonnes solutions. Ainsi, l’approche bioclimatique à l’échelle des plans-masses, l’ACV (analyse du cycle de vie) pour une éco-conception des projets, la végétalisation et l’optimisation de la pleine terre pour la biodiversité, l’albedo (le pouvoir réfléchissant d'une surface) ou encore l’intégration de préoccupations sociales sont autant d’objectifs à conjuguer afin de rendre les villes plus résilientes et durables.

CdV : En quoi l'Alliance HQE-GBC peut-elle accompagner ce mouvement ? Dans quelle mesure et comment devez-vous faire évoluer votre organisation pour cela ?
A.-S. P.-F. : L’Alliance HQE-GBC est une association reconnue d'utilité publique et accompagne les professionnels dans leur action en faveur d’un cadre de vie durable. Concrètement, nous agissons par la sensibilisation, le développement des bonnes pratiques à travers la démarche HQE et sa certification, et l’innovation collaborative.

Dans nos métiers, la performance n’est pas un hasard et les solutions sont multiples. La clé de voûte opérationnelle, c’est selon nous, le management de projet. La certification HQE Aménagement répond à cet objectif. Il s’agit d’un outil pratique qui aide les collectivités et aménageurs à définir des projets d’aménagement durable. Cette démarche prend en compte le contexte, permet de structurer et de suivre le projet de façon optimale grâce à un cadre de gouvernance complet. Elle accorde une grande place à la concertation et à la co-construction avec les parties prenantes. Le management de projet permet aussi une réelle approche contextuelle quels que soit l’opération, son périmètre, sa taille ou sa procédure, favorisant ainsi la prise en compte de ses spécificités.

Pour intensifier radicalement nos efforts, il est primordial de nous doter d’indicateurs et de valeurs de référence qui facilitent la lisibilité des performances atteintes et suscitent une émulation positive. A l’image de la dynamique actuelle de l’expérimentation E+C- sur les bâtiments qui préfigure la RE 2020, nous nous sommes fixés pour objectif de rendre possible une ACV à l’échelle quartier pour évaluer les émissions de GES et la consommation de ressources. Nous avons une réelle expertise en la matière à travers les travaux HQE Performance et la Base INIES, dont nous sommes propriétaires-gestionnaires. Cette dernière met à disposition des professionnels et éditeurs de logiciel les déclarations environnementales et sanitaires des produits, équipements et services, qui viennent nourrir les ACV des bâtiments et, nous l’espérons, des quartiers, demain. Côté méthode, le projet de recherche Quartier E+C-, lauréat du concours "Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020" de l’ADEME et dont l’Alliance HQE-GBC fait partie du consortium, devrait apporter des réponses. 

Sur les volets adaptation et qualité de vie, nous sommes également en train de construire une feuille de route pour soutenir le développement de la pratique d’outils de conception paramétrique et d’intelligence artificielle.

CdV : Pourquoi être partenaire des Entretiens du Cadre de Ville et quels thèmes retenus au programme vous interpellent ?
A.-S. P.-F. : De nombreux sujets des Entretiens du Cadre de Ville font écho à nos propres travaux et réflexions : climat, carbone, adaptation, résilience, qualité de l’air, économie circulaire à travers les sujets de mutualisation, d’intensification des usages, ou de réemploi… Et nous partageons pleinement deux messages qui seront portés lors de ces Entretiens : la nécessaire remontée des préoccupations d’usages en conception, et le développement des usages numériques qui doit se faire en faveur de la ville durable.

Propos recueillis par Lucie Romano le 26 juillet 2019

Cliquez sur les liens suivants pour en savoir plus sur le programme, les intervenants, les partenaires, ...

 

Avec le soutien de Image1.jpg

 

Les Entretiens du Cadre de Ville ont été conçus avec le comité scientifique composé des partenaires premium ci-dessous :

Logo des partenaires sans GPA et SOCGEN.png