Pour tout renseignement sur Cadre de Ville, vous pouvez téléphoner au 01 40 26 14 66.

A l'usage unique de

Copyright 2004-2020 Cadre de Ville
Diffusion restreinte
18 mars 2020

OIN Alzette Belval : encore 30 000 m² SDP à construire près de Luxembourg-Ville

Le territoire Nord Lorrain connaît un développement important en lien avec la très forte croissance du Grand-Duché du Luxembourg. Pour répondre à la forte pression immobilière, l’EPA Alzette-Belval déploie un programme de 27 opérations d’aménagement (8 300 logements). La réhabilitation du site sidérurgique de Micheville (60 hectares) en un écoquartier de 2 000 logements est emblématique de ce programme. L'EPA lancera bientôt un appel à candidatures architectes-promoteurs pour 200 nouveaux logements.

A cheval sur deux départements et trois communes, l'ancien site sidérurgique de Micheville est en train d'être réinventé, à deux pas du Luxembourg. Le maître d'oeuvre urbain, D&A, a dessiné un quartier de près de 2 000 logements, auxquels s'ajoutent des logements étudiants et jeunes actifs, une école, un pôle commercial, des commerces en pied d'immeuble, et une vingtaine d'hectares de parc urbain.

Sur ce quartier, 400 logements ont déjà été vendus, sont construits ou en cours de construction. 200 supplémentaires seront bientôt attribués - le premier tour de l'élection municipale a été suffisant pour deux des trois communes concernées mais un second tour aura lieu pour Audun-le-Tiche.

Schéma directeur du site de Micheville validé en juin 2019  - D&A/Artelia/Eneco/Phytorestore/ActeLumière - cliquer pour agrandir

schéma directeur.jpeg

L'EPA devait aussi lancer en fin de mois un appel à candidatures auprès de promoteurs pour une troisième tranche (celle du "hub des mobilités") concernant 200 logements, un hôtel, une résidence étudiants avec coliving, un tiers-lieu et un centre d'affaires. Le lancement de la consultation devrait être un peu décalé en lien avec la crise sanitaire.

Des lots près d'un immense giratoire

Ces lots (A, B1, B2, B3, B4 et D5.1) se situent en bordure du giratoire de Villerupt, une infrastructure qui devrait accueillir au moins 6 lignes de bus urbaines, interurbaines et transfrontalières, ainsi qu’un parking de 450 places et une plateforme de services associés (location de véhicules, station d’autopartage et de covoiturage, …). Ce Pôle d’échanges multimodal (PEM) contribuera à l’attraction et à l’animation du secteur. Des aménités qui seront reliées entre elles par une “venelle piétonne”, épine dorsale du périmètre labellisé à la fois “écoquartier” et “écocité”.  

> Retrouvez notre récent article sur ce futur hub qui doit surmonter ce rond-point et s'intéresser aux piétons grâce à une étude transport

Plan masse lots A, B1, B2, B3, B4 et D5.1 - EPA Alzette Belval - cliquer pour agrandir

MICHEVILLE - ABD - Plan Masse.jpg

Une desserte en transports en commun à fort impact

L'appel à candidature pour le hub des mobilités porte sur "l'axe des centralités", et devra composer avec ce rond-point aussi encombrant que porteur d'opportunités - ce site doit en effet être "le point de rassemblement des lignes de bus luxembourgeoises dont le terminus sera Micheville", relève Bertrand Gilles-Quennoy, chargé de développement à l'EPA, établissement qui lance sur l'ensemble de ses opérations "environ 400 logements par an".

Qui plus est, la gratuité des transports en commun est de vigueur "depuis quinze jours au Luxembourg", pour l'ensemble du pays et jusqu'à 5 kilomètres de la frontière - Micheville est donc concerné et ne sera plus qu'à 25 minutes de la ville de Luxembourg. Cela n'a rien de négligeable : à l'heure actuelle, l'A41, sur l'axe Nancy-Metz-Thionville-Luxembourg, est "un cauchemar aux heures de pointe". Même si les Français gagnent bien leur vie au Luxembourg, leurs "conditions de vie ne sont pas favorables" pour cette raison : or, avec cette nouvelle desserte, le cadre de vie sera bien plus appréciable, explique l'aménageur. L.R.