Pour vous renseigner sur Cadre de Ville,
téléphonez au 01 40 26 14 66,
ou écrivez nous.

A l'usage unique de

Copyright 2004-2021 Cadre de Ville
Diffusion restreinte
20 avril 2021

Logement neuf : la vente au détail toujours en souffrance

Toujours plus bas. En Île-de-France, l'offre disponible est tombée à 14 000 unités fin mars, selon les estimations du bureau d'études Adéquation. Le premier trimestre 2021 a vu 4 759 ventes nettes. Les ventes au détail sur tout 2020 s'étaient élevées à 20 360 unités dans la région capitale, déjà en diminution de 44% par rapport à 2019. La tendance du premier trimestre ne permet pas d'espérer une reprise à court terme. La part investisseurs décroît.

Au niveau national en France métropolitaine, le mois de mars 2021 vient confirmer une tendance déjà constatée depuis le début d'année : l'activité des marchés en promotion immobilière continue de tourner "au ralenti", et demeure peu active, à la veille du troisième confinement national entamé début avril.

A l'échelle nationale, les mises en vente de nouvelles opérations enregistrent en mars un léger rebond, logiquement supérieur au mois de mars 2020 (démarrage du 1er confinement), mais encore très largement inférieur aux volumes de mars 2019.
Les réservations s'inscrivent dans la moyenne enregistrée depuis juin 2020, avec près de 7 000 logements neufs en promotion immobilière vendus, inférieurs de moitié au nombre d'unités de mars 2019.
L'offre de logements disponibles à fin mars reste globalement stable, à près de 83 000 logements pour le second mois consécutif.
L'activité demeure donc au ralenti, avec une insuffisance de nouvelles opérations toujours plus marquée, qui n'augure aucun redémarrage sensible de l'activité à court terme.

Prospective du marché de la vente au détail de logements neufs à fin mars 2021 - tableau France entière - la prospective des 3 premiers mois de l'année 2021 est une estimation, à partir des données de la Plateforme Promotion France d'Adequation
ADEQUATION IMAGE FRANCE.png


Île-de-France : moins bien qu'en mars 2020 !

La région Île-de-France enregistre au mois de mars 2021 une activité similaire en tendances à la conjoncture nationale, mais avec un volume de réservations d'environ 1 500 logements neufs, qui diminue à nouveau après un mois de février un peu meilleur, plaçant même l'activité à un niveau inférieur à mars 2020, et à -59% par rapport à mars 2019.

Comme à l'échelle nationale, les mises en vente demeurent modestes, avec moins de 1 300 logements, même si on enregistre, semble-t-il, un très léger mieux par rapport à ce début d'année. D'où une nouvelle diminution de l'offre à la vente d'environ -500 logements, se rapprochant rapidement des 14 000 logements disponibles.

Ce chiffre de l'offre disponible est sans doute un des plus remarquables lorsque l'on regarde dans le rétroviseur, puisque les logements à la vente étaient au nombre de 21 000 fin mars 2020, et 31 000 fin mars 2019 ! Ici aussi, sans renouvellement plus accentué de l'offre, la reprise ne semble pas encore d'actualité.

Prospective du marché de la vente au détail de logements neufs à fin mars 2021 - tableau Île-de-France - la prospective des 3 premiers mois de l'année 2021 est une estimation, à partir des données de la Plateforme Promotion France d'Adequation

ADEQUATION IMAGE IDF.png